Un journal chinois hacké par Lockbit

Cyberattaque contre un grand média chinois

  • Les cybercriminels russophones de Lockbit revendiquent une cyberattaque contre le China Daily, un média d’État chinois.
  • C’est la première attaque contre un organisme lié au pouvoir chinois depuis le phénomène des ransomwares.
  • Le China Daily aurait été touché par un ransomware, plus précisément sa branche hongkongaise.
  • Lockbit est considéré comme le groupe le plus prolifique dans le domaine des ransomwares, avec près de 200 attaques par mois.
  • Le groupe Lockbit est connu pour avoir paralysé l’hôpital de Corbeil-Essonnes et l’entreprise de cosmétique Nuxe en France.
  • Il est rare que les hackers russes attaquent des organismes ou des entreprises de leur pays, mais cette attaque est une exception impliquant une entité directement liée au pouvoir chinois.
  • Les hackers donnent six jours à la victime pour verser la rançon exigée, mais la somme exacte n’est pas précisée.
  • Les entreprises chinoises basées à Hong Kong ont déjà été victimes de ransomwares par le passé, notamment le cabinet d’avocats et le groupe d’automobiles électriques Nio.
  • Les hackers russes évitent généralement d’attaquer les entreprises de leur pays pour préserver les relations stratégiques avec le gouvernement russe.
  • Cette attaque remet en question le pacte social existant entre les hackers russes et le gouvernement russe, qui les laisse tranquilles s’ils ne s’attaquent qu’à l’ouest.
  • Les alliés de Moscou, y compris la Chine, étaient également préservés des attaques, probablement pour ne pas nuire aux relations stratégiques avec le régime russe.

Notre Newsletter

Adhérez au Club Cyber et recevez l'actualité directement dans votre boite mail ! Profitez également de nos offres exclusives d'e-learning et de nos webinaires privés !

spot_img

Dans la même catégorie