SecNumCloud est-il fait pour moi ?

Dans un paysage numérique en constante évolution, la sécurité des données et des applications en ligne est devenue une priorité absolue pour les entreprises et les organisations de toutes tailles. Face à une multitude de menaces telles que les cyberattaques sophistiquées et les fuites de données, il est essentiel de disposer de solutions robustes pour protéger les informations sensibles. C’est dans ce contexte que SecNumCloud émerge comme une ressource inestimable. Ce référentiel de sécurité est dédié aux services cloud et garantit la protection des données dans le cloud.

Mais qu’est-ce que SecNumCloud exactement, et en quoi peut-il bénéficier à votre entreprise ? Dans cet article, nous explorerons en détail ce qu’offre SecNumCloud. Nous verrons également comment il peut répondre à vos besoins en matière de sécurité informatique.

SecNumCloud qu’est-ce que c’est ?

C’est une qualification française de l’Anssi portant sur des services cloud. SecNumCloud est une initiative visant à renforcer la sécurité et la souveraineté des données dans le cloud. Elle s’applique particulièrement pour les infrastructures critiques et les institutions publiques.

Cette initiative française devrait bientôt être complétée par une certification européenne équivalente. Nous analysons dans cet article le référentiel ainsi que ses critères de qualification.

Pour qui est fait SecNumCloud ?

SecNumCloud est une qualification destinée principalement aux fournisseurs de services cloud. Elle vise à offrir des garanties élevées de sécurité, de souveraineté et de confiance.

Il s’adresse à une gamme variée de services cloud, chacun ayant ses spécificités :

1.    SaaS (Software as a Service) : Ce modèle implique la mise à disposition de logiciels applicatifs via Internet. Les utilisateurs accèdent à ces applications sans avoir besoin de les installer sur leurs propres systèmes informatiques. Les fournisseurs de SaaS sous SecNumCloud doivent garantir la sécurité des applications et des données utilisateurs. Elle assure également une gestion rigoureuse des accès et des identités.

2.    IaaS (Infrastructure as a Service) : IaaS offre une infrastructure informatique virtualisée sur Internet. Elle inclue aussi des ressources telles que le stockage, les réseaux et les serveurs virtuels. Dans le cadre de SecNumCloud, les fournisseurs de IaaS doivent assurer une sécurisation poussée de l’infrastructure avec des mesures de protection des données, de la continuité d’activité et une gestion efficace des ressources virtuelles.

3.    PaaS (Platform as a Service) : Ce service fournit une plateforme permettant aux clients de développer, exécuter et gérer des applications sans la complexité de construire et de maintenir l’infrastructure généralement associée au développement d’applications. Pour les fournisseurs de PaaS sous SecNumCloud, il est crucial de garantir la sécurité de la plateforme de développement, y compris les outils, les bibliothèques de code et les systèmes de gestion de bases de données.

4.    CaaS (Container as a Service) : CaaS permet aux utilisateurs de télécharger, organiser et gérer des conteneurs, qui sont des unités standardisées de logiciels qui empaquettent le code et toutes ses dépendances. Dans le contexte de SecNumCloud, les fournisseurs de CaaS doivent se concentrer sur la sécurisation de l’environnement de conteneurisation, en assurant l’isolation des ressources, la protection contre les menaces externes et internes, et la gestion efficace des cycles de vie des conteneurs.

Chaque typologie de service sous le label SecNumCloud doit donc répondre à des normes élevées de sécurité et de gestion des risques, adaptées aux spécificités de chaque modèle de service cloud, pour garantir la protection et la confidentialité des données des utilisateurs.

Dans tous les cas il est nécessaire de passer par le processus de qualification de l’ANSSI et de respecter toutes les exigences du référentiel applicable de l’Anssi.

En savoir plus sur notre accompagnement SecNumCloud

Une reconnaissance d’avenir ?

Les sociétés disposant du label de l’Anssi SecNumCloud se sont compté sur le doigt de la main pendant des années. L’obtention de la qualification SecNumCloud de l’ANSSI présente à la fois des avantages et des inconvénients pour les entreprises évoluant dans le secteur du cloud.

Du côté des avantages, cette certification confère une légitimité et une crédibilité indéniables aux acteurs du cloud, renforçant ainsi la confiance de leurs clients et partenaires. Elle démontre leur engagement envers la sécurité des données et leur capacité à mettre en place des mesures de protection robustes. De plus, elle offre un avantage compétitif en permettant aux entreprises de se démarquer sur un marché de plus en plus concurrentiel. Nous savons que demain ce type de qualification sera quasiment obligatoire pour fournir xss services aux administration publiques ou grands groupes OIV (Organisme d’importance vitale).

Cependant, l’obtention de la qualification SecNumCloud peut également présenter des inconvénients et des défis.

Tout d’abord, le processus de qualification peut être long et coûteux, nécessitant des investissements importants en termes de temps, de ressources humaines et financières.

De plus, les normes de sécurité imposées par l’ANSSI sont strictes, ce qui peut nécessiter des modifications significatives dans les infrastructures et les processus existants, entraînant des coûts supplémentaires. Par ailleurs, la maintenance continue des mesures de sécurité conformes à la certification peut être complexe et chronophage. (il existe des obligations de vérifications à chaque changement majeur)

En somme, bien que la qualification SecNumCloud de l’ANSSI offre une reconnaissance et des avantages concurrentiels importants pour les entreprises du secteur du cloud, elle implique également des contraintes significatives en termes de coûts et d’efforts pour maintenir la conformité. Les entreprises doivent peser soigneusement les avantages et les inconvénients avant de décider de poursuivre cette certification, en tenant compte de leur capacité à investir dans la sécurité et à relever les défis qui en découlent.

Et pour les entreprises certifiées ISO 27001 ?

L’obtention de la certification ISO 27001 avant d’acquérir le label SecNumCloud présente plusieurs avantages significatifs pour les entreprises. Ces avantages se manifestent notamment dans le domaine de la cybersécurité, du respect de la règlementation et de la gestion des données.

Premièrement, la certification ISO 27001 est reconnue mondialement pour son cadre rigoureux en matière de sécurité de l’information. Cela établit une base solide pour la gestion des risques et la protection des données.

Deuxièmement, l’alignement sur les normes ISO 27001 facilite grandement la transition vers SecNumCloud. Ce label spécifique au contexte français, centré sur la sécurité des services cloud, emprunte le cadre global à l’ISO 27001. Les pratiques et procédures mises en place pour l’ISO 27001 doivent être adaptées et étendues pour répondre aux exigences plus spécifiques et plus élevées de SecNumCloud.

Enfin, cette démarche progressive permet aux entreprises de développer et de renforcer progressivement leur stratégie de cybersécurité. Le tout en améliorant leur résilience et en réduisant les risques de manière structurée et mesurable. C’est une excellente étape pour ceux qui veulent se diriger vers le SecNumCloud.

En conclusion, nos recommandations

En résumé, le SecNumCloud est une initiative importante pour la France. Elle vise à renforcer la sécurité des données dans le cloud.

Bien qu’il y ait des avantages indéniables en termes de protection des données et de sécurité au sens large, l’efficacité réelle du dispositif sur la protection des données reste en débat parmi les acteurs européens du secteur. SecNumCloud sera donc intéressant d’un point de vue stratégique pour les entreprises. Tout particulièrement pour celle qui souhaite développer des offres de haut niveau en matière de sécurité. Il sera également attractif pour les entreprises spécialisées dans le secteur public ou les acteurs très “sensibles” en France.

Il est important de noter qu’il faudra une certaine maturité organisationnelle et technique pour se diriger vers ce référentiel. Nous recommandons de s’orienter vers l’obtention d’une certification ISO 27001 dans un premier temps.

D’ici quelques années, ces certifications seront des must have pour les entreprises qui fournissent des services SaaS. (soit le SecNumCloud, soit la certification équivalente européenne le EUCS on cloud services) « https://certification.enisa.europa.eu/ »

A ne pas manquer : les nouveaux manquements mis en lumière par la CNIL.

Thomas De Mota
Thomas De Mota
Thomas De Mota, CEO de Feel Agile, avec plus de 15 ans d'expérience dans le domaine de la cybersécurité.

Notre Newsletter

Adhérez au Club Cyber et recevez l'actualité directement dans votre boite mail ! Profitez également de nos offres exclusives d'e-learning et de nos webinaires privés !

spot_img

Dans la même catégorie