Proxyjacking : l’exploitation illégale de la bande passante

La cybersécurité fait face à une menace émergente connue sous le nom de proxyjacking, également appelé proxyware. Cette pratique illégale consiste à exploiter la bande passante inutilisée des utilisateurs en échange d’une rémunération, créant ainsi un réseau de serveurs proxy utilisé à des fins commerciales. Cependant, le proxyjacking expose les utilisateurs et les entreprises à des risques de sécurité importants. Dans cet article, nous allons examiner en détail le fonctionnement du proxyjacking, ses conséquences potentielles et les mesures de prévention nécessaires pour se protéger.

Le proxyjacking repose sur le détournement de la bande passante et de l’adresse IP d’utilisateurs volontaires via des applications prétendument légitimes. Les attaquants exploitent des identifiants SSH compromis pour transformer les serveurs en clients proxy sur des réseaux tels que Peer2Profit et Honeygain. Ces réseaux permettent aux entreprises de payer pour accéder à ces serveurs proxy afin de collecter des données, de réaliser des activités publicitaires, et plus encore. Cependant, l’utilisation de ces services à l’insu ou sans le consentement des utilisateurs constitue une violation de la confidentialité et peut entraîner des conséquences néfastes.

Le proxyjacking a des conséquences négatives tant pour les utilisateurs que pour les entreprises. Les utilisateurs dont la bande passante est exploitée peuvent subir une réduction des performances de leur réseau, une augmentation des coûts d’utilisation des données et une violation de leur vie privée. Les entreprises dont les serveurs sont utilisés comme clients proxy peuvent être exposées à des risques juridiques, une perte de réputation et des conséquences financières en cas de violation des réglementations relatives à la protection des données.

Pour se protéger contre le proxyjacking, il est essentiel de prendre des mesures de prévention appropriées. Cela comprend l’installation de logiciels de détection des intrusions pour identifier les activités suspectes, la mise à jour régulière des identifiants SSH pour réduire les risques de compromission, et la surveillance du trafic réseau pour détecter les comportements anormaux. Une éducation des utilisateurs sur les bonnes pratiques en matière de sécurité informatique est également nécessaire pour les sensibiliser aux risques et aux mesures de protection.

Les entreprises doivent renforcer la sécurité de leurs serveurs en appliquant les correctifs de sécurité, en utilisant des pare-feu pour limiter l’accès non autorisé et en mettant en œuvre des politiques de sécurité strictes. Une collaboration entre les utilisateurs, les entreprises et les fournisseurs de services de sécurité est nécessaire pour atténuer la menace du proxyjacking.

En conclusion, le proxyjacking représente une menace croissante pour la sécurité en exploitant la bande passante inutilisée des utilisateurs à des fins malveillantes. Il est impératif de prendre des mesures préventives pour se protéger contre cette pratique illégale. En renforçant la sécurité des identifiants SSH, en surveillant le trafic réseau et en éduquant les utilisateurs, nous pouvons réduire les risques associés au proxyjacking et préserver la confidentialité et la sécurité de nos systèmes informatiques.

 

Akamai. Proxyjacking: Exploiting Bandwidth for Malicious Gains.

Talos Intelligence. Proxyware: The Next Evolution in Malicious Proxy Networks. Cisco

Honeygain. How Does Honeygain Work?

Peer2Profit. (2023). Earn Passive Income by Sharing Your Internet.

Notre Newsletter

Adhérez au Club Cyber et recevez l'actualité directement dans votre boite mail ! Profitez également de nos offres exclusives d'e-learning et de nos webinaires privés !

spot_img

Dans la même catégorie