Les outils Open Source pour l’IDP/IDS 

Les outils Open Source pour l’IDP/IDS 

Introduction

La cybersécurité est devenue un enjeu majeur. Les menaces en ligne se multiplient et évoluent constamment. En 2023, 330000 attaques réussies ont été recensées seulement à l’encontre des PME. Dans ce contexte, les outils open source jouent un rôle essentiel pour protéger les systèmes, les données et les infrastructures contre les attaques malveillantes et les cybermenaces. 

Un outil open source, c’est quoi ?

Commençons par effectuer une piqure de rappel sur ce qu’est un outil dit “open source”. Un outil open source est un logiciel dont le code source est accessible au public. Contrairement aux logiciels dit “propriétaires”, qui sont souvent coûteux et limités par des licences, les outils open source sont distribués librement. Cela signifie que tout individu peut regarder, modifier et partager le code source sans restriction. Dans le domaine de la cybersécurité, ces outils sont précieux pour les professionnels qui cherchent à renforcer la sécurité de leurs réseaux, systèmes et applications. 

Pourquoi choisir un outil open source ? 

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles utiliser un outil open source est intéressant et pertinent. Tout d’abord, ces outils sont personnalisables. Ils peuvent s’adapter aux besoins spécifiques de chaque organisation. En effet, des fonctionnalités peuvent être ajoutées à tout moment et les bugs repérés peuvent être corrigés très rapidement. 

Ces solutions possèdent une particularité : il y a une grosse communauté active et collaborative qui travaille en permanence pour développer de nouvelles fonctionnalités, chercher de potentiels bugs à corriger ou encore apporter leurs connaissances pour améliorer des fonctionnalités déjà existantes. Par exemple, il se trouve que dès qu’une menace ou une faille est détectée dans un outil open source, la communauté va directement se mobiliser afin de corriger le problème le plus rapidement possible. 

Par rapport à un logiciel propriétaire, un logiciel open source est peu onéreux voir gratuit dans la plupart des cas. C’est notamment pour cette raison que les petites sociétés ou encore les associations utilisent ce type d’outil. 

Les outils IDS/IPS open source

Parmi les outils open source il y en a certains qui sont particulièrement recommandés et utilisés, comme par exemple les outils IDS/IPS (système de détection et de prévention des intrusions). 

Qu’est-ce qu’un outil IDS/IPS ?

Un outil IDS (Intrusion Detection Systems) et IPS (Intrusion Prevention Systems) sont deux types de systèmes de sécurité réseau. Un IDS va permettre de détecter les menaces, tandis qu’un IPS va bloquer des paquets représentant une menace. Ces deux types d’outils sont donc complémentaires et sont tout à fait pertinents pour sécuriser votre réseau. De part leurs fonctions, ces outils vont vous permettre de surveiller votre traffic réseau afin de détecter d’éventuelles intrusions, prévenir des cyberattaques en bloquant les paquets réseaux suspects et représentant une menace, et vous alerter en temps réel dès qu’un incident est détecter puis ils vont consigner l’information.  

Exemple concret d’utilisation d’un IDS/IPS

En 2017, Equifax, une des plus grosses sociétés de notation de crédit aux États-Unis, a subi violation de données massive affectant potentiellement plus de 145 millions d’utilisateurs. Cette violation de données a été causée par l’exploitation d’une faille de sécurité dans une plateforme web utilisée par Equifax. L’attaque aurait pu être détectée et potentiellement empêchée si l’entreprise avait utilisé des IDS et des IPS efficaces. Ceux-ci auraient pu identifier l’activité malveillante sur leur réseau, puis les membres d’Equifax auraient alors pris des mesures pour bloquer ou atténuer la menace avant qu’elle ne compromette les données sensibles. L’entreprise ainsi que les personnes dont les informations personnelles ont été compromises ont par conséquent subi des répercussions majeures, qui auraient pu être évitées. 

Maintenant que vous avez pris connaissance de ce qu’est un IDS/IPS et de l’importance d’outils comme ceux-ci dans votre environnement professionnel, voyons ensemble des exemples d’outils que vous pouvez utiliser dès maintenant qui vont vous permettre de renforcer la sécurité de votre réseau. 

Quelques outils d’IDS/IPS open source recommandés

Snort

Le 1er s’appelle Snort. Cet outil gratuit est largement reconnu comme l’un des meilleurs logiciels open source dans le domaine de la cybersécurité. Celui-ci utilise une série de règles pour identifier les activités réseau malveillantes. Lorsque Snort détecte un trafic correspondant à une règle, il génère des alertes pour les utilisateurs. Ces alertes permettent aux administrateurs de réagir rapidement aux menaces. Snort peut être déployé en mode inline, ce qui signifie qu’il peut bloquer les paquets malveillants en temps réel. 

Lors de la cyberattaque d’ampleur mondiale nommée WannaCry qui est survenue en 2017, des millions d’ordinateurs dans le monde ont été infectés par un ransomware. Celui-ci s’était frayé un chemin à travers le protocole SMB de Windows. Au cours de cette attaque, les utilisateurs de Snort ont pu être protégés car celui-ci a pu détecter les paquets réseau correspondant et avertir les utilisateurs par des alertes. 

Cet outil étant open source, son code est en libre-service pour les utilisateurs, il peut être personnaliser selon les besoins de l’utilisateur et possède de nombreuses mises à jour régulières grâce à la communauté active. En l’utilisant, vous profiterez alors d’un logiciel vous aidant à détecter les attaques avant qu’elles ne causent des dommages à votre entreprise, gratuit et adaptatif. Snort est conseillé si vous êtes débutant dans les outils open source et que vous souhaitez essayer ce type de logiciel. 

Suricata

Voyons maintenant ensemble l’outil gratuit Suricata. Reconnu pour ses performances élevées, celui-ci se différencie de Snort de par sa capacité à améliorer les capacités de traitement et protéger contre les attaques de surcharge. De plus, il utilise les mêmes règles que Snort mais possède aussi ses propres règles en plus. 

En 2016 a eu lieu une attaque nommée Mirai. Cette attaque était un constituée d’un BotNet qui utilisait des attaques DDoS après avoir infiltré des objets IoT grâce à des mots de passe faible. Suricata a dans ce cas été utile afin d’aider des entreprises à surveiller le trafic réseau et repérer des activités suspecte liées à Mirai. Il a notamment envoyé des alertes aux équipes de sécurité, ce qui a permis d’identifier quels appareils étaient infectés et donc de les isoler pour appliquer des mises à jour correctives. 

Globalement, Suricata est un meilleur outil d’IDS/IPS que Snort, mais ce dernier possède une plus grande base utilisateur et une communauté plus active, ce qui permet d’obtenir des correctifs plus rapidement et régulièrement. Si vous êtes déjà familier avec les outils open source, Suricata est fait pour vous ! 

Zeek 

Nous allons maintenant aborder l’outil Zeek. Il s’agit d’un analyseur de trafic réseau qui se distingue des IDS classiques. En effet, Zeek est doté d’analyseurs pour de nombreux protocoles, ce qui lui permet d’effectuer une analyse sémantique de haut niveau. Le langage de script spécifique à Zeek permet de créer des politiques de surveillance spécifiques au site. Celui-ci est conçu pour les réseaux haute performance, est utilisé opérationnellement dans de nombreux grands sites et permet de fournir une archive complète de l’activité du réseau. 

Là où Snort et Suricata vont être axés sur la détection basée sur les signatures, Zeek va se concentrer sur l’analyse approfondie du trafic pour une meilleure détection précoce des menaces. Tout comme Suricata, il est préférable de vous orienter vers Zeek si vous avez déjà des bases en ce qui concerne les outils open source. Mais si vous vous y aventurez, vous ne serez pas déçu ! 

Wazuh

Wazuh est une plateforme de sécurité open source offrant des fonctionnalités avancées pour la détection des menaces, l’analyse des données de sécurité, la surveillance de l’intégrité des systèmes, et la réponse aux incidents. Elle se distingue par sa capacité à fournir des solutions IDS et IDP, cruciales pour la gestion de la sécurité informatique dans divers environnements. 

La plateforme permet une détection de menaces en temps réel, en utilisant des techniques basées sur des signatures et des analyses comportementales pour identifier les activités suspectes ou malveillantes. Elle est également équipée pour surveiller l’intégrité des fichiers systèmes et des configurations, alertant les administrateurs en cas de modifications non autorisées, ce qui joue un rôle clé dans la détection des compromissions et la prévention des intrusions. 

Wazuh aide les organisations à respecter diverses normes de sécurité et propose des fonctionnalités de réponse aux incidents, permettant l’exécution automatique d’actions correctives en réponse à certaines menaces, comme que l’isolation de systèmes ou la modification de configurations de pare-feu. 

Son caractère open source offre une grande flexibilité, permettant aux utilisateurs d’intégrer Wazuh avec d’autres outils et plateformes, y compris des systèmes SIEM comme ELK Stack, pour une meilleure analyse et visualisation des données de sécurité. La communauté de Wazuh contribue à son développement continu, tandis que le support professionnel est disponible pour une assistance plus approfondie. 

OSSEC

Dernier outil dont nous allons parler et pas des moindres, OSSEC. OSSEC est un système de détection d’intrusion basé sur l’hôte (HIDS) open source et gratuit, largement reconnu comme l’un des meilleurs de son genre dans le domaine de la cybersécurité. Il effectue une analyse des journaux, une vérification de l’intégrité, une surveillance du registre Windows, une alerte en temps réel et une réponse active. Ce qui est pratique avec cet outil, c’est qu’il peut être installé sur presque tous les systèmes d’exploitation, il est très facile à installer et est très léger. Il s’agit là d’un outil plutôt axé pour les débutants dans les logiciels open source, mais les personnes expérimentées peuvents aussi très bien l’utiliser en exploitant pleinement son potentiel. 

En conclusion

Il est vivement recommandé aux collaborateurs de s’intéresser de près aux outils open source. Non seulement en raison de leur accessibilité financière mais aussi de leur capacité à évoluer constamment grâce à une communauté active et collaborative. Cette collaboration permanente garantit des mises à jour régulières et une réactivité accrue face aux menaces émergentes. De plus, on sait que l’IA est très à la mode en ce moment. Elle va dès à présent ainsi que dans le futur permettre aux outils open IDS/IPS de détecter plus rapidement et précisément les menaces grace au machine learning. 

En optant pour des outils open source, les entreprises maximisent la sécurité de leurs réseaux, systèmes et applications.

Grâce à leur personnalisation et à leur potentiel d’adaptation, ces outils permettent une détection précoce des intrusions. Elle permet également une réponse rapide aux cybermenaces. 

Aussi, l’utilisation d’IDS/IPS est essentiel pour la sécurité des réseaux informatiques. Ces systèmes offrent une surveillance continue. Ils sont capables de détecter et de répondre automatiquement à des menaces variées, allant des attaques de malwares à des tentatives de piratage sophistiquées. Par leur capacité à analyser le trafic en temps réel et à bloquer les activités malveillantes avant qu’elles n’atteignent les ressources critiques, les IDS/IPS jouent un rôle crucial dans la prévention des violations de données. Ils fournissent des insights précieux sur les tendances de sécurité, aidant les entreprises à adapter leurs défenses face à un paysage de menaces en constante évolution. L’adoption de ces outils améliore significativement sécurité d’une organisation en offrant une couche de protection dynamique contre les cybermenaces. 

Il est essentiel que les collaborateurs choisissent des outils qui correspondent à leurs besoins spécifiques et à la nature de leurs infrastructures. Que ce soit Snort pour sa reconnaissance largement établie, Suricata pour ses performances élevées, Zeek pour son approche unique d’analyse du trafic ou Wazuh pour sa polyvalence et son intégration avec ELK Stack, chaque outil open source offre des avantages différents. En faisant le choix d’outils adaptés, les entreprises peuvent assurer une protection efficace contre les menaces numériques en constante évolution. 

Sources utilisées / complémentaires : 

https://www.redhat.com/fr/topics/open-source/what-is-open-source

https://www.varonis.com/fr/blog/ids-et-ips-en-quoi-sont-ils-differents

https://www.snort.org

Devenez membre VIP de notre club, juste ici.

Yoann LECONTE
Yoann LECONTE
Yoann, collaborateur polyvalent chez Feel Agile, a travaillé sur divers projets, incluant des campagnes de Phishing et de sensibilisation, la création d'un E-Learning en Cybersécurité, et l'assistance aux chefs de projet. Ses études, connaissances et veille constante en Cybersécurité lui ont permis d'apporter une expertise précieuse à Feel Agile et ses clients.

Notre Newsletter

Adhérez au Club Cyber et recevez l'actualité directement dans votre boite mail ! Profitez également de nos offres exclusives d'e-learning et de nos webinaires privés !

spot_img

Dans la même catégorie