Changement de mot de passe nécessaire !

De mots de passe obsolètes à une sécurité renforcée

En 2023, une étude de CyberSec Solutions a révélé une donnée importante. 81 % des violations de données sont liées à des mots de passe faibles ou compromis. Ce chiffre montre l’importance de la sécurité des mots de passe pour protéger les données personnelles et professionnelles. Par exemple, une des plus grandes fuites de données cette année s’explique par l’utilisation de mots de passe comme “123456” et “password” par des employés. L’urgence d’adopter des pratiques de création et de gestion de mots de passe robustes est de plus en plus ressentie.

L’importance des mots de passe

Les mots de passe sont la première ligne de défense contre les cyberattaques. Ils sont la barrière la plus importante pour l’accès à nos comptes de messagerie, nos profils de réseaux sociaux, nos comptes bancaires et autres services en ligne. Malgré l’évolution des techniques de sécurité comme l’authentification biométrique et la cryptographie avancée, les mots de passe restent présents partout. Cependant, leur efficacité repose sur leur solidité et leur gestion. Un mot de passe faible ou réutilisé sur plusieurs plateformes ou applications devient facilement récupérable par les cybercriminels, qui peuvent ainsi accéder à des informations sensibles, voler des identités ou compromettre des systèmes entiers. Par conséquent, la gestion sécurisée des mots de passe est très importante pour les différentes stratégies de cybersécurité.

Objectif de l’article 

Se tenir informé des meilleures pratiques pour sécuriser ses mots de passe devient incontournable. Dans cet article, nous présenterons les dernières recommandations pour créer et gérer des mots de passe. Nous parlerons aussi des outils modernes comme les gestionnaires de mots de passe et l’authentification multi-facteurs. En adoptant ces pratiques, vous pourrez grandement renforcer la sécurité de vos comptes et protéger vos informations contre les menaces.

L’évolution des recommandations sur les mots de passe

Les premières recommandations sur la sécurité des mots de passe datent des années 1970, lorsque les systèmes informatiques ont commencé à se généraliser. Les experts en sécurité ont alors établi des règles pour renforcer la protection des accès. Ces règles incluaient une longueur minimale de 8 caractères. Elles recommandaient aussi l’utilisation de lettres majuscules et minuscules, de chiffres et de caractères spéciaux. Plus le mot de passe était complexe, plus il était difficile à deviner pour un attaquant. Les techniques de piratage comme les attaques par force brute devenaient moins efficaces contre des mots de passe complexes.

La nécessité de changer fréquemment les mots de passe

En parallèle à ces règles, une autre recommandation a rapidement fait surface : le changement fréquent de mots de passe. Les politiques de sécurité informatique des entreprises imposaient souvent aux employés de modifier leurs mots de passe tous les 90 jours, voire tous les 60 jours pour les postes les plus sensibles. Cette pratique visait à limiter le temps pendant lequel un mot de passe compromis pouvait être exploité par un attaquant. L’idée était que même si un mot de passe était volé, sa validité limitée dans le temps réduirait le risque pour l’entreprise ou l’utilisateur.

Les limites des anciennes recommandations

Cependant, ces recommandations ont montré leurs limites au fil du temps. La complexité des mots de passe a posé de sérieux problèmes de mémorisation pour les utilisateurs. Souvent, ils devaient jongler avec de nombreux mots de passe complexes pour différents services. Cela les menait à oublier leurs mots de passe et à recourir à des pratiques de mémorisation risquées, comme les écrire sur des post-its ou dans des documents non protégés. Ces comportements compromettaient la sécurité recherchée par ces règles strictes. 

Pour contourner ces difficultés de mémorisation, de nombreux utilisateurs ont développé des stratégies qui ont malheureusement rendu leurs mots de passe plus vulnérables. L’une des stratégies les plus utilisées consistait à créer des variations d’un mot de passe de base. Par exemple, un utilisateur pourrait commencer avec “Password1”, puis passer à “Password2”, “Password3”, etc., à chaque changement imposé. Cela rendait les mots de passe faciles à deviner pour les attaquants qui pouvaient facilement anticiper les variations. De plus, beaucoup utilisaient des mots de passe similaires pour plusieurs comptes, ce qui augmentait encore le risque en cas de compromission d’un compte. 

Voici un tableau montrant le temps nécessaire pour qu’un attaquant récupère votre mot de passe. Cela dépend du nombre de caractères, des types de caractères et du matériel utilisé. Ce tableau concerne uniquement les mots de passe de 8 caractères, comme recommandé précédemment.

Les nouvelles recommandations

Les experts en cybersécurité disent que la longueur d’un mot de passe est plus cruciale que sa complexité. Un mot de passe long, même avec des mots courants, est plus difficile à craquer. Les attaques par force brute, testant toutes les combinaisons, sont plus difficiles avec des mots de passe longs. Par exemple, un mot de passe de 16 caractères est plus résistant qu’un mot de passe de 8 caractères. Même avec des caractères spéciaux et des chiffres, un mot de passe court est moins sûr.

Utilisation de phrases mémorables

Plutôt que d’utiliser des mots de passe aléatoires difficiles à mémoriser, vous pouvez créer des mots de passe longs et mémorables en utilisant des phrases simples. Par exemple, “J’AdoreMangerDesPizzasLeVendredi!” est un mot de passe très sécurisé en raison de sa longueur et de sa facilité à se rappeler. Une autre méthode consiste à assembler des mots aléatoires dans une phrase comme “CielVertAvionBleu!”, qui combine simplicité et robustesse. Combinez des caractères spéciaux et des chiffres à ces 2 méthodes pour avoir un mot de passe extrêmement robuste ! 

L’importance des gestionnaires de mots de passe

Nous vous recommandons très fortement d’utiliser aussi un gestionnaire de mots de passe. Un gestionnaire de mots de passe est un outil qui vous aide à stocker et à organiser vos mots de passe de manière sécurisée. Il permet de générer des mots de passe forts et uniques pour chaque compte et de les stocker dans une base de données chiffrée, accessible via un mot de passe maître unique. 

L’utilisation d’un gestionnaire de mots de passe présente plusieurs avantages. Il réduit le risque de réutilisation des mots de passe. Il automatise la saisie des mots de passe pour les connexions, ce qui augmente la sécurité. De plus, les gestionnaires de mots de passe modernes offrent des fonctionnalités supplémentaires. Cela inclut la détection de mots de passe compromis et l’authentification multi-facteurs.

Lors du choix d’un gestionnaire de mots de passe, recherchez des fonctionnalités comme la synchronisation entre appareils, la compatibilité avec plusieurs systèmes d’exploitation, la robustesse des algorithmes de chiffrement utilisés, et une interface utilisateur intuitive. Nous vous conseillons d’utiliser l’un des gestionnaires de mots de passe suivant : LastPass, BitWarden et Dashlane. Chacune de ces solutions propose un bon équilibre entre sécurité et convivialité. 

L’authentification multi-facteurs (MFA)

L’authentification multi-facteurs ajoute une couche de sécurité supplémentaire en exigeant plus qu’un simple mot de passe pour vérifier l’identité de l’utilisateur. Cela peut inclure un code envoyé par SMS, une application d’authentification, ou une clé de sécurité matérielle. La MFA réduit considérablement le risque de compromission de compte, même si le mot de passe est volé.

Il existe plusieurs types de MFA utilisables au quotidien. Vous pouvez choisir d’en mettre certains en place parmi ceux que nous vous montrons ci-dessous.

  • SMS : un code de vérification est envoyé par SMS à votre téléphone. Bien que courante, cette méthode peut être vulnérable aux attaques par interception. 
  • Applications d’authentification : des applications comme Google Authenticator ou Authy génèrent des codes temporaires sur votre téléphone. Cette méthode est plus sécurisée que les SMS. 
  • Clés de sécurité matérielles : dispositifs physiques comme les clés YubiKey, qui doivent être connectés à votre appareil pour compléter l’authentification. Cette méthode offre un très haut niveau de sécurité.

Activez la MFA sur tous vos comptes critiques, comme les comptes de messagerie, bancaires et professionnels. Utilisez des applications d’authentification ou des clés de sécurité matérielles pour une protection optimale. Évitez de vous reposer uniquement sur les SMS pour l’authentification, car cette méthode est moins sécurisée.

Conclusion

Cet article a exploré l’évolution des recommandations sur les mots de passe. Il souligne les limites des anciennes pratiques et l’importance des nouvelles. Les recommandations traditionnelles se concentraient sur la complexité et le changement fréquent des mots de passe. Cela conduisait souvent à des comportements risqués et inefficaces. Aujourd’hui, l’accent est mis sur la longueur des mots de passe. L’adoption de gestionnaires de mots de passe pour générer et stocker des mots de passe uniques et robustes est également recommandée. De plus, l’authentification multi-facteurs est devenue essentielle pour ajouter une couche supplémentaire de sécurité.

Il est crucial de sécuriser vos mots de passe dès maintenant. Adoptez les nouvelles pratiques en créant des mots de passe longs et mémorables, et intégrez un gestionnaire de mots de passe dans votre routine quotidienne. Activez l’authentification multi-facteurs sur tous vos comptes critiques pour ajouter une protection supplémentaire. Ne laissez pas la sécurité de vos mots de passe être un point faible dans votre stratégie de cybersécurité.

La cybersécurité évolue constamment. Les recommandations sur les mots de passe s’adaptent aux nouvelles menaces et avancées technologiques. À l’avenir, des technologies biométriques pourraient réduire la dépendance aux mots de passe traditionnels. D’autres formes d’authentification avancées pourraient également jouer un rôle. Cependant, il restera important de comprendre les principes de base de la sécurité des mots de passe. Appliquer ces principes restera essentiel même avec les nouvelles technologies.

Restez informé des dernières tendances et des meilleures pratiques en matière de cybersécurité. Abonnez-vous à des newsletters spécialisées, participez à des webinaires et suivez des formations continues pour maintenir vos connaissances à jour. En restant vigilant et informé, vous pouvez protéger vos informations personnelles et professionnelles et contribuer à une culture de sécurité renforcée dans votre entourage et votre organisation.

Sources : https://www.hivesystems.com/blog/are-your-passwords-in-the-green

Tous nos articles de veille cybersécurité : https://leclubcyber.com/category/outils-de-veilles/veille-cybersecurite/

Yoann LECONTE
Yoann LECONTE
Yoann, collaborateur polyvalent chez Feel Agile, a travaillé sur divers projets, incluant des campagnes de Phishing et de sensibilisation, la création d'un E-Learning en Cybersécurité, et l'assistance aux chefs de projet. Ses études, connaissances et veille constante en Cybersécurité lui ont permis d'apporter une expertise précieuse à Feel Agile et ses clients.

Notre Newsletter

Adhérez au Club Cyber et recevez l'actualité directement dans votre boite mail ! Profitez également de nos offres exclusives d'e-learning et de nos webinaires privés !

spot_img

Dans la même catégorie