17 Mesures de Cybersécurité Essentielles pour Protéger les PME

La cybersécurité est un sujet de plus en plus important dans notre monde numérique en constante évolution. Les petites et moyennes entreprises (PME) sont particulièrement vulnérables aux attaques informatiques, car elles ont souvent des ressources limitées pour se protéger. Dans cet article de veille cyber, nous allons discuter de 17 mesures de cybersécurité pour les PME, basées sur les recommandations de l’Agence de l’Union européenne pour la cybersécurité (ENISA).

Les PME sont souvent la cible d’attaques informatiques, car elles ont des systèmes de sécurité moins sophistiqués que les grandes entreprises. Les cybercriminels peuvent voler des données sensibles, perturber les opérations commerciales et causer des dommages financiers importants.

Pour améliorer leur posture de sécurité, les PME peuvent suivre plusieurs mesures recommandées par les experts en cybersécurité. Tout d’abord, elles doivent mettre en place une politique de sécurité informatique claire et la communiquer à tous les employés. Cette politique doit inclure des directives sur la gestion des mots de passe, la protection des données sensibles et la mise à jour régulière des logiciels.

Ensuite, les PME doivent investir dans des solutions de sécurité informatique, telles que des pare-feu, des antivirus et des logiciels de détection des intrusions. Ces solutions peuvent aider à détecter et à prévenir les attaques informatiques avant qu’elles ne causent des dommages.

Celles ci doivent également former régulièrement leurs employés à la cybersécurité. Les employés doivent être conscients des risques de sécurité informatique et savoir comment identifier les tentatives d’hameçonnage et les autres types d’attaques.

Enfin, elles doivent être prêtes à réagir rapidement en cas d’incident de sécurité informatique. Elles doivent avoir un plan de réponse aux incidents en place et former leur personnel à la manière de réagir en cas d’attaque.

Prenons l’exemple d’une petite entreprise de vente en ligne qui a été victime d’une attaque informatique. Les cybercriminels ont réussi à accéder à la base de données de la société et ont volé les informations de carte de crédit de ses clients. Cette attaque a causé des dommages financiers importants à l’entreprise et a également nui à sa réputation.

Si cette entreprise avait suivi les mesures recommandées de cybersécurité, elle aurait pu éviter cette attaque. Tout d’abord, elle aurait dû mettre en place une politique de sécurité informatique claire et la communiquer à tous les employés. Cette politique aurait dû inclure des directives sur la gestion des mots de passe, la protection des données sensibles et la mise à jour régulière des logiciels.

Ensuite, l’entreprise aurait dû investir dans des solutions de sécurité informatique, telles que des pare-feu, des antivirus et des logiciels de détection des intrusions. Ces solutions auraient pu aider à détecter et à prévenir l’attaque avant qu’elle ne cause des dommages.

Enfin, l’entreprise aurait dû être prête à réagir rapidement en cas d’incident de sécurité informatique. Elle aurait dû avoir un plan de réponse aux incidents en place et former son personnel à la manière de réagir en cas d’attaque.


Voici donc les 17 mesures cyber que les PME doivent prendre en compte selon l’ENISA:

  1. Mettre en place une politique de sécurité informatique claire et la communiquer à tous les employés: L’ENISA recommande aux PME de développer une politique de sécurité informatique définissant les bonnes pratiques en matière de gestion des mots de passe, d’accès aux systèmes et de protection des données. Cette politique devrait être diffusée à l’ensemble du personnel pour garantir une compréhension et une adhésion globales.
  2. Utiliser des mots de passe forts et les changer régulièrement : Des mots de passe solides, comprenant des combinaisons de lettres, de chiffres et de caractères spéciaux, constituent une barrière essentielle contre les attaques par force brute. L’ENISA insiste sur l’importance de changer régulièrement les mots de passe pour renforcer la sécurité des comptes.
  3. Utiliser des logiciels de protection contre les virus et les malwares : Les logiciels antivirus et antimalwares aident à détecter et à bloquer les menaces numériques malveillantes. L’ENISA encourage les PME à adopter ces solutions pour réduire le risque d’infections.
  4. Mettre à jour régulièrement les logiciels et les systèmes d’exploitation : Les mises à jour de sécurité corrigent les vulnérabilités connues dans les logiciels et les systèmes d’exploitation. L’ENISA souligne l’importance de maintenir tous les logiciels à jour pour minimiser les risques d’exploitation.
  5. Sauvegarder régulièrement les données importantes : Effectuer des sauvegardes régulières des données essentielles permet de prévenir les pertes de données en cas d’incident de sécurité. L’ENISA recommande une stratégie de sauvegarde efficace et la vérification périodique des sauvegardes.
  6. Utiliser des pare-feu pour protéger les réseaux informatiques : Les pare-feu jouent un rôle crucial dans la surveillance et le filtrage du trafic réseau entrant et sortant. L’ENISA encourage les PME à déployer des pare-feu pour limiter les accès non autorisés.
  7. Utiliser des solutions de détection des intrusions pour détecter les activités suspectes : Les outils de détection des intrusions aident à identifier les comportements anormaux sur les réseaux et les systèmes. L’ENISA recommande leur utilisation pour une détection rapide des cyberattaques.
  8. Utiliser des solutions de chiffrement pour protéger les données sensibles : Le chiffrement des données sensibles rend les informations illisibles pour les personnes non autorisées. L’ENISA conseille aux PME de chiffrer les données sensibles stockées et transitant sur les réseaux.
  9. Former régulièrement les employés à la cybersécurité : La sensibilisation des employés est un élément clé de la cybersécurité. L’ENISA encourage les PME à organiser des sessions de formation régulières pour informer leur personnel sur les risques et les bonnes pratiques en matière de sécurité.
  10. Sensibiliser les employés aux risques de sécurité informatique : Outre la formation, l’ENISA insiste sur la nécessité de sensibiliser les employés aux cybermenaces actuelles telles que l’hameçonnage, les rançongiciels et les attaques de spear-phishing.
  11. Établir des politiques claires pour l’utilisation des appareils personnels sur le réseau de l’entreprise : La connectivité des appareils personnels au réseau de l’entreprise peut présenter des risques de sécurité. L’ENISA recommande d’établir des politiques pour encadrer l’utilisation de ces appareils sur le réseau.
  12. Établir des politiques claires pour l’utilisation des réseaux sociaux sur le lieu de travail : Les réseaux sociaux peuvent être utilisés comme vecteur d’attaque contre les PME. L’ENISA conseille de définir des règles pour limiter l’accès aux réseaux sociaux depuis les équipements de l’entreprise.
  13. Établir des politiques claires pour l’utilisation des services de stockage en ligne : Le partage de fichiers via des services de stockage en ligne peut présenter des risques pour la sécurité des données. L’ENISA recommande d’établir des directives pour l’utilisation sécurisée de ces services.
  14. Établir des politiques claires pour l’utilisation des services de messagerie instantanée : Les applications de messagerie instantanée peuvent être utilisées pour propager des logiciels malveillants ou des liens d’hameçonnage. L’ENISA préconise de définir des politiques pour l’utilisation sûre de ces outils.
  15. Mettre en place des mécanismes d’authentification forte pour les accès à distance : L’authentification forte, telle que l’utilisation d’un code PIN ou d’un jeton, renforce la sécurité des accès à distance. L’ENISA encourage les PME à mettre en place ces mécanismes pour protéger les ressources sensibles.
  16. Établir un plan de réponse aux incidents de sécurité informatique : Un plan de réponse aux incidents définit les actions à entreprendre en cas d’attaque ou de violation de la sécurité. L’ENISA recommande d’élaborer et de tester régulièrement un tel plan.
  17. Faire appel à des experts en cybersécurité pour évaluer la posture de sécurité de l’entreprise et recommander des mesures supplémentaires : L’ENISA conseille aux PME de solliciter l’aide de professionnels de la cybersécurité pour évaluer leur niveau de sécurité et obtenir des conseils personnalisés sur les mesures à prendre pour se protéger efficacement.

La cybersécurité est un enjeu critique pour les PME. En suivant les 17 mesures de cybersécurité basées sur les recommandations de l’ENISA, les PME peuvent améliorer leur posture de sécurité et réduire les risques d’attaques informatiques. Cependant, il est essentiel de maintenir une veille constante et de s’adapter aux nouvelles menaces émergentes pour assurer une protection efficace contre les cybercriminels. La sécurité informatique est un effort collectif où chaque employé joue un rôle essentiel dans la protection des ressources de l’entreprise.

https://www.enisa.europa.eu/publications/enisa-report-cybersecurity-for-smes

Notre Newsletter

Adhérez au Club Cyber et recevez l'actualité directement dans votre boite mail ! Profitez également de nos offres exclusives d'e-learning et de nos webinaires privés !

spot_img

Dans la même catégorie